Hugues F1CCV

En 1908  TISSOT et  PELLIN construisent ce récepteur de signaux horaires pour bateaux. Il permet aux navires de calculer plus précisément leur position en captant les signaux émis par la tour EIFFEL.


Récepteur quatre lampes extérieures construit peu de temps après la guerre de 1914  1918 pour les civils avec l’accord du ministère de la guerre.

Abel GODY (8AL) construit en 1921 cet émetteur utilisable par un radioamateur. Il peut  transmettre en graphie et en phonie avec un micro charbon.

Emetteur à étincelles comprenant : le générateur  HT et son éclateur, les condensateurs  HT (type bouteille de LEYDE) et sa bobine d’accord.  Derrière un récepteur à galène type  OUDIN

A gauche un récepteur mixte: détecteur à galène et amplification par deux triodes. A droite un récepteur quatre lampes intérieures fonctionnant sur batteries (1930 environ) et son haut parleur à pavillon
Encore un nouveau à la maison de Hugues qui s’agrandit encore:

Dernière réalisation:
Le récepteur télégraphique à enregistrement automatique de message.

Une mécanique d’horloge, du bronze, la découpe des flasques de bobine, de la passion et du temps.